ASTROMOMES mis à jour dimanche 16 octobre

ACTUALITES

Arrivée imminente de Schiaparelli sur mars :  voir article  de ELIZABETH

Voir le site de “ça se passe là-haut ”

 ICI

ISS

Elizabeth nous communique

Passages de l’ISS à Breteuil en T.U. (Temps Universel) – octobre 2016

Dans cette deuxième quinzaine d’octobre, 2 fenêtres pour voir passe l’ISS, l’une à la mi octobre en tout début de soirée  et l’autre à la fin octobre/début novembre au petit matin.

 

Date

Luminosité

Début

Culmination

Fin

Type de passage

(mag)

Heure

Elev Az

Heure

Elev Az

Heure

Elev Az  
 15 oct.

-2,7

20:11:23

10°

ONO 20:14:33

50°

SSO 20:16:50

17°

SE visible
16 oct.

-1,0

20:56:05

10°

O 20:58:21

18°

SO 20:59:32

15°

SSO visible
17 oct.

-1,5

20:03:22

10°

O 20:06:13

28°

SO 20:09:03

10°

SSE visible
19 oct.

-0,4

19:55:45

10°

OSO 19:57:42

15°

SO 19:59:38

10°

S visible
 

 

 

 

   

 

   

 

   
31 oct.

0,3

06:52:17

10°

SE 06:52:50

10°

SE 06:53:22

10°

SE visible
2 nov.

-0,6

06:41:26

10°

S 06:43:53

20°

SE 06:46:22

10°

E visible
3 nov.

-0,3

05:50:11

10°

SSE 05:51:35

12°

SE 05:53:01

10°

ESE visible

 

L’expédition 51 en préparation pour débuter sa mission à bord de l’ISS mi novembre.

Arrive bientôt le moment des derniers entraînement pour les 3 membres qui ont changer pour moitié l’équipage des astronautes à bord de l’ISS.

La date est fixée au 15 novembre pour l’expédition 51 composée de Peggy Whitson, américaine, commandant du vol (pour elle 3ème vol dans l’espace),  Oleg Novitskiy, RSA, 1er ingénieur (2ème vol dans l’espace) et le Français Thomas Pesquet, 2ème ingénieur dont ce vol est le 1er.

L’astronaute Thomas Pesquet deviendra en novembre 2016 le dixième Français à voler dans l’espace.

Après un entraînement sur le tapis roulant de l’EAC (Centres des astronautes européens) à Cologne qui permet une vraie simulation d’une course en apesanteur, Thomas s’est rendu à Moscou rejoindre ses collègues à la Cité des étoiles, le Centre d’entraînement des cosmonautes, complexe anciennement militaire, devenu civil après le 1ᵉʳ juillet 2009, situé au nord-est de Moscou. C’est là qu’ils vont passer leurs examens pour être définitivement qualifiés pour voler sur le Soyouz et vivre à bord de l’ISS. Les examens comptent bien sûr la simulation détaillée d’un voyage aller-retour vers la station — avec toutes les procédures à suivre depuis le lancement à Baïkonour jusqu’au retour sur Terre —, mais portent aussi sur les équipements de l’ISS.

 

Plus de détails sur :

https://www.cieletespace.fr/actualites/le-journal-de-thomas-pesquet-26-le-temps-des-examens?mc_cid=8c015b0819&mc_eid=7ed2953f63

 

L'ISS survole l'ouragan IVAN

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ISS et l’ouragan IVAN

 

LUNE

Dimanche 16, la Lune est pleine.

 

 

 

 

 

 

Cette Pleine Lune st magnifique car la photo est prise lors d’une éclipse  “pénombrale”. La Lune ne passe pas au cnter du cône d’ombre de la Terre mais juste à sa périphérie.

Moins éclairés, les reliefs apparaissent plus nettement

ESPACE

Dernières images de Rosetta avant son contact avec la comète

En cours de construction

Le 29 septembre, peu avant minuit, la sonde Rosetta a allumé ses propulseurs pour se diriger tout droit vers la comète Churyumov-Gerasimenko, sa destination finale. Au cours de sa descente, elle a pris ses dernières images.

La sonde Rosetta était à une altitude de 19 km quand elle a entamé sa descente vers la comète Churyumov-Gerasimenko, autour de laquelle elle tourne depuis plus de deux

 

 

30 septembre 2016, 2h20 du matin : la caméra scientifique de Rosetta (Osiris) a pris un premier cliché particulièrement impressionnant de la comète (ci-dessus). La perspective donne l’impression d’une vue prise depuis le sol. En réalité, la sonde était encore à 16 km de la surface.

 

La sonde Rosetta n’était plus qu’à 5,8 km de la surface cométaire quand elle a pris cette nouvelle image (ci-dessous), à 10 h 18 du matin.

 

 

Le champ couvert est de 225 m et les plus petits détails sont de 11 cm par pixel. Il semble que cette photo montre une partie du champ qui était visible sur la précédente, datée de 8 h 53 (à 8,9 km de distance : sa partie centrale correspond au coin en bas à gauche de l’image précédente. On peut noter, qu’entre temps, la comète a tourné sur elle-même et que l’incidence de l’éclairage du Soleil a changé.

 

 

 

 

CCCC