ASTROMOMES : La Lune 6 : jouer avec la Lune article en construction

 

Les phases de la boule peinte.

Première proposition d’activité : Découvrir les phases de la boule

PREMIER JEU

  •  Prenez une boule de polystyrène assez grosse et placer là au centre d’une salle (si possible pas trop éclairée) sur une table (l’idéal est de la planter sur un support). Ensuite, vous l’éclairez avec une lampe suffisamment puissante (un vieux projecteur de diapo fait bien l’affaire).
  • Les élèves se placent en cercle autour de la table. Chaque élève observe la boule de l’emplacement où il se trouve (on peut d’ailleurs disposer des chaises et les faire asseoir).
  • Les élèves pourront constater :
    • –          que toute source lumineuse qui éclaire une boule crée sur celle-ci deux parties distinctes : l’une est éclairée, l’autre ne l’est pas….
    • –          Que ces deux parties sont séparées par une ligne qui va prendre différentes formes selon la place que l’on occupe et qui peut même, à certaines places, disparaître complètement. Cette ligne peut être nommée le terminateur.

DEUXIEME JEU

  • On peut ensuite faire tourner les élèves autour de la boule pour qu’ils en observent toutes les « phases ».
  • Pour simplifier ce déplacement, nous remplaçons le dispositif précédent par une boule peinte qui reproduit la boule quand elle est éclairée (une partie noire et une partie blanche séparées très nettement).

TROISIEME JEU

  • On peut terminer cette séquence par un dessin de la boule que chaque élève pourra faire de sa place.
  • On peut préparer pour chaque élève un gabarit de 5 à 8cm de diamètre et l’orienter en mettant le nord en haut.
  • Indiquez aux élèves que la ligne du terminateur doit être fidèlement dessinée et qu’elle joint toujours le pôle nord au pôle sud. Ensuite ils pourront hachurer la partie non éclairée.
  • Lorsque chaque élève a dessiné la boule noire vue de sa place, on demande mettre à l’arrière de la feuille le prénom écrit en petit..
  • On ramasse tous les dessins, on les mélange et on les redistribue  à tous les élèves.
  • Chacun doit aller se placer où était le camarade qui a fait le dessin sans regarder le prénom….
  • Il peut y avoir des désaccords, la discussion peut être intéressante…
  • Lorsque tout le monde est placé, chaque élève annonce le prénom inscrit sur s feuille et l’on voit si la place est bonne.
  • Si OUI, l’un a bien dessiné et l’autre a bien observé.
  • Si NON, il faut essayer d’en trouver la cause.

ATTENTION : il ne s’agit pas des phases de la LUNE mais de celles de la boule puis que les élèves (les Terriens) tourne autour de la boule…

 

 EN SUITE : comment visualiser les PHASES de notre satellite?

 En intérieur avec un projecteur

Quatrième proposition d’activité : modéliser les phases de la Lune

Cette méthode nous paraît la plus simple pour que chaque élève puisse observer individuellement.

Prendre un projecteur diapo ou une source lumineuse assez puissante et assez large.

Le placer assez haut dans une salle peu éclairée.

Chaque élève disposera d’une boule de polystyrène de 3 à 10 cm de diamètre piquée dans une pique à brochette par exemple.

Chaque élève joue le rôle de la Terre et se place dans le faisceau de lumière. Il tourne sur lui-même en plaçant la boule qui représente la Lune face à lui et un peu au-dessus de la tête.

En faisant un tour sur lui-même assez lentement, « sa » Lune va faire un tour autour de lui soit une LUNAISON.

Si l’élève observe bien la boule, il va apercevoir successivement les différentes phases de la Lune.

Cette activité peut aussi se faire à l’extérieur avec un beau Soleil (à condition de ne pas le regarder lors de la Nouvelle Lune).

En extérieur quand il y a du Soleil…

MAIS ENCORE, D’AUTRES JEUX

LA LUNE MONTRE TOUJOURS LA MEME FACE à la TERRE

Toujours en jouant le « rôle » du couple Terre / Lune, vous pouvez dans un premier temps demander à un élève Lune de tourner autour de l’élève Terre en appliquant la consigne :

« La terre doit montrer toujours la même face à la terre »

Ce qui peut se traduire : l’élève Terre doit constamment voir ton visage ou encore un Sélène qui habiterait dans le cratère Hipparque au centre de ton visage devrait voir constamment la Terre…

MAIS la LUNE a-t-elle tourné sur elle-même ?

Vous n’avez probablement pas eu de mal à mettre en scène la scène précdente

La Lune a bien fait une révolution autour de la Terre.

Elle s’est appliquée à montrer constamment son nez  à la Terre.

Questions souvent posées lors de ce jeu :

1/. Que doit faire la Terre  pendant que la Lune tourne autour d’elle ?

2/. Est-ce que la Lune a tourné sur elle- même ?

IL N’EST PAS EVIDENT D’IMAGINER que la Lune tourne sur elle-même puisque les Terriens voient constamment la même face…Pourtant il y a deux façons de s’en convaincre :

 1/. En plaçant une boule « TERRE » sur une table au centre d’une salle. En faisant jouer la Lune à l’expérimentateur qui doit tourner autour de la table support de la Terre en lui montrant toujours son nez

Avant d’entamer sa révolution ; il observe devant quel mur se trouve la Terre, il y prend un repère.

Au bout d’un ¼ de tour, il s’arrête et regarde quel mur se trouve maintenant derrière la terre…Tous les ¼ de tour, il renouvelle cette opération.

Au final, on constate que la Lune a bien vu successivement les quatre murs de la salle, première preuve qu’il a bien tourné sur lui –même

 2/. LA LUNE JUMELLE

Même situation mais, pour les incrédules, on va prendre un troisième personnage en référence.

Il va se mettre un peu à l’écart du système Terre-Lune à l’intérieur d’un cerceau ou d’un cercle tracé à la craie.

Sans sortir du cercle, il doit reproduire fidèlement les positions de la Lune.

Pour l’aider on peut demander à la Lune et à sa jumelle de mettre les bras à l’horizontale.

Il est maintenant évident que la jumelle à fait un tour sur elle-même…

RESTE à en déduire comment cela est possible alors qu’on voit la même face de la Lune depuis si longtemps.

DEFINITIONS

TERMINATEUR :

Le terminateur est une ligne fictive qui sépare les faces éclairées et non éclairées d’une planète.