La fin du monde n’aura pas lieu ! Soirée festive le 21 décembre 2012 à Vendeuil-Caply

Plus que quelques jours avant la fameuse date du 21 décembre 2012!

Notre planète ne disparaîtra pas dans un cataclysme cosmique, bien que nous soyons de plus en plus noyés par des thèses plus irrationnelles les unes que les autres sur la fin du monde.

Faut-il y croire ? Non, bien sûr. Alors que dit la science ?

Venez le découvrir le vendredi 21 décembre 2012

dans le bar à tapas de la salle Belle Vue  de Vendeuil-Caply

à partir de 19h00

En attendant la fin du monde, les membres de l’association REPERES, avec humour et passion, répondront à vos angoisses et en profiteront pour parler sérieusement d’astronomie…

Pendant ce temps, vous vous pourrez déguster nos tapas. S’il fait beau temps, après la fin du monde, vous pourrez encore observer le ciel étoilé.

 Sur réservation par mail reperes.astro@orange.fr, ou par téléphone au 06 08 88 81 02 ou bien 03 44 80 94 89

Participation demandée pour les tapas : 5 Euros

Dernière minute — dernière minute — dernière minute — dernière minute — dernière minute

1) Un cycle de conférences diffusées sur France Culture : http://plus.franceculture.fr/partenaires/universcience/apocalypse-une-histoire-sans-fin

Cycle Apocalypse : une histoire sans fin. Les récits de fins du monde jalonnent l’histoire de l’homme. Ce mythe fait parti intégrante de notre patrimoine culturel. Questionner les racines du mythe et ses métamorphoses, c’est interroger la condition humaine. Croire en une fin destructrice, n’est-ce pas l’espoir d’un nouvel équilibre, d’un monde régénéré, nécessairement meilleur ? Anthropologues, historiens, sociologues et astrophysiciens décryptent les croyances en la fin du monde qui subsistent aujourd’hui sous des formes à la fois archaïques et modernes.

2) Une conférence de Roland Lehoucq (Astrophysicien) sur le site de la Cité des Sciences : les fins du mondes imaginées, entre science et fiction, les apocalypses célestes. Chute d’un astéroïde, extinction du Soleil, collision Les auteurs de science-fiction ont toujours imaginé des apocalypses célestes. Passés au crible de la physique et de l’astronomie, leurs scénarios sont-ils crédibles ? Existe-t-il à l’inverse des fins du monde auxquelles  ils n’auraient pas pensé ?

De toutes manières, comme dans l’Aude, à Bugarach, la commune de Vendeuil-Caply est la seule qui sera épargnée…