ASTROMOMES JUIN mis à jour le 16 juin

Une étrange « éruption » de poussières a été observée sur l’un des anneaux de la planète géante par la sonde Cassini.

https://www.cieletespace.fr/actualites/du-rififi-dans-les-anneaux-de-saturne?mc_cid=f00dfa116d&mc_eid=35649525c4

Que s’est-il donc passé dans l’anneau F, le plus extérieur des anneaux principaux de Saturne ? Sur cette image prise par la sonde Cassini le 8 avril 2016, on voit ce qui ressemble à une comète s’échapper de l’anneau. Entouré d’un halo nébuleux, un noyau brillant forme une excroissance anormale.

 

JUPITER SONDEE EN PROFONDEUR

voir sur le site “ça se passe là-haut”

L’atmosphère de Jupiter est très mal connue.

En dessous des nuages colorés d’ammoniac que nous voyons chaque jour se cache une atmosphère très difficile à explorer.

Alors que la sonde JUNO n’a plus qu’un petit mois de voyage pour parvenir en orbite de Jupiter avec pour objectif d’explorer en détail l’intérieur de la planète géante, un radiotélescope vient de tenter de lui couper l’herbe sous les pieds en produisant une cartographie de l’intérieur de Jupiter en ondes radio, et y découvre des choses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOFIA un télescope en plein vol…

télécharger ICI

 

 

 

 

 

 

 

Ondes gravitationnelles :

Lisa Pathfinder réussit mieux que prévu

Pari technologique gagné pour les équipes de Lisa Pathfinder, ce satellite de l’Esa qui doit démontrer la faisabilité technique de l’observatoire spatial eLisa, pour détecter les ondes gravitationnelles depuis l’espace.

Comme nous l’explique le responsable de la mission, l’engin surpasse les attentes. Ses performances sont cinq fois supérieures au cahier des charges, et très proches de ce qui est requis pour eLisa.

Le 09/06/2016 à 09:32 – Rémy Decourt, Futura-Sciences

Telécharger ICI

DISPARITION des taches solaires :

Quelque chose d’ intéressant se passe sur le soleil.

Le 3 Juin, le nombre de taches solaires a chuté à 0, et le disque solaire est resté vide pendant trois jours.

 

 

 

 

 

Le cycle solaire est variable, les périodes de forte activté avec un nombre  élevé de taches  reviennent tous les 11 ans.

Ce Soleil blanc d’aujourd’hui est le signe d’un retour vers une période calme.

ATTENTION, sous la surface visible du soleil, la dynamo solaire est encore bien active et in devrait y avoir encore de belles taches.

Le cycle solaire actuel n’est pas terminé. Il est, cependant, en déclin rapide .

Les prévisionnistes attendent le prochain minimum solaire pour arriver en 2019-2020.

D’ici là, il y aura beaucoup de soleils immaculés.

Le méthane martien issu du volcanisme  ICI

https://www.cieletespace.fr/actualites/le-methane-martien-issu-du-volcanisme?mc_cid=7ce9e611c1&mc_eid=35649525c4

Souvent cité comme indice possible de la vie, le méthane détecté sur Mars serait issu en fait de roches volcaniques où il se trouvait piégé, selon une équipe d’astronomes menée par le Français Olivier Mousis.

Tous ceux qui pensent que la vie existe actuellement sur Mars pourraient bien perdre leur principal argument.

Les résultats d’Olivier Mousis (observatoire de Marseille) et de ses collègues viennent renforcer la thèse d’une origine géologique pour le méthane martien.

La présence de méthane sur la planète rouge, découverte en 2003, est une énigme pour les spécialistes. L’une des explications les plus excitantes est l’éventuelle présence de formes de vie, qui relâcheraient ce gaz dans l’atmosphère. Les données obtenues par différents instruments, comme le télescope infrarouge IRTF basé à Hawaï, montrent en effet d’étranges bulles de gaz envahir ponctuellement l’atmosphère martienne.

Une comète pour Helix  ICI

 

 

 

 

 

 

 

Depuis sa découverte en 2013, la comète Panstarrs se rapproche du Soleil et gagne en éclat. À l’arrière-plan, la nébuleuse Helix donne l’échelle : ce reste d’étoile morte, situé à 700 années-lumière, a une taille apparente comparable à celle de la Pleine Lune (son diamètre réel atteint 3,5 années-lumière).

Le 4 juin 2016, la comète C/2013 X1 Panstarrs a croisé Helix, la plus belle nébuleuse planétaire du ciel. Sebastian Voltmer a photographié la rencontre.

Depuis sa découverte en 2013, la comète Panstarrs se rapproche du Soleil et gagne en éclat. À l’arrière-plan, la nébuleuse Helix donne l’échelle : ce reste d’étoile morte, situé à 700 années-lumière, a une taille apparente comparable à celle de la Pleine Lune (son diamètre réel atteint 3,5 années-lumière).

Pour le moment, la comète n’est pas visible à l’œil nu. Elle devrait à peine atteindre cette limite lorsqu’elle sera à son pic de luminosité, entre fin juin et début juillet 2016. Et dans tous les cas, ce n’est pas une cible pour la France métropolitaine puisqu’elle passe le mois de juin au sud du Capricorne et du Sagittaire.  C’est en revanche un très beau sujet pour les photographes situés à des latitudes un peu plus basses.

 Un astronaute entre dans le module gonflable de l’ISS  ICI

Après le gonflement difficile du BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) fin mai, Jeff Williams vient d’y pénétrer pour effectuer quelques tests.

Pour cette première utilisation, l’astronaute américain a agi avec précaution : avant d’ouvrir la porte, il a mesuré la pression pour s’assurer de l’étanchéité du module gonflable. À l’intérieur, tout était « immaculé », selon Jeff Williams. La température n’y était que de 7°C, mais cela n’a pas empêché les tests de pression et de résistance.

En dehors de petits problèmes de connexion ayant entraîné des retards, le déploiement du BEAM s’est donc déroulé sans incident. Sa taille lors de son envoi sur la capsule Dragon, le 8 mai 2016, a ainsi été quadruplée

VOICI LES TROIS DERNIERS PASSAGES DE L’ISS avant le 11 JUILLET

Date Luminosité Début Culmination Fin Type de passage
(mag) Heure Elev Az Heure Elev Az Heure Elev Az
11 juin -1,0 00:12:32 10° OSO 00:14:02 13° SO 00:14:23 12° SO visible
11 juin -1,5 23:19:09 10° O 23:21:40 20° SO 23:23:39 13° S visible
13 juin -0,7 23:11:45 10° OSO 23:12:33 11° SO 23:13:20 10° SSO visible