Aurores boréales toutes rouges aux basses latitudes

Les aurores apparaissent lorsque des particules chargées pleuvent de l’espace, frappant l’atmosphère et la faisant briller.

Les arcs SAR se forment différemment. Ils sont un signe de fuite d’énergie thermique dans la haute atmosphère à partir du système de courant annulaire de la Terre – un circuit en forme de beignet transportant des millions d’ampères autour de notre planète.

Un concept d’artiste du courant annulaire de la Terre, silencieux (à gauche) et actif (à droite)

Les arcs SAR ont été découverts en 1956 au début de l’ère spatiale. Les chercheurs ne savaient pas ce qu’ils étaient et leur ont involontairement donné un nom trompeur : « arcs rouges auroraux stables » ou arcs SAR. En fait, les arcs SAR ne sont ni stables ni des aurores boréales.